Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Dans les médias > Recherche : Ne pas savoir faire face à l'incertitude : porte d'entrée de la psychose ?

Recherche : Ne pas savoir faire face à l'incertitude : porte d'entrée de la psychose ?

 Ne pas savoir faire face à l'incertitude : porte d’entrée de la psychose ?

Imaginez que vous soyez plongé dans un univers dans lequel les évènements n’auraient pas toujours les mêmes conséquences, et dont les règles changeraient à votre insu ? Comment vous adapteriez-vous ? La prise en compte de l'incertitude dans la prise de décision est une question fondamentale de psychologie générale. Notre univers s'avère plus ou moins prédictif et notre cerveau doit s'adapter à cette incertitude pour faire les meilleurs choix possibles en toute situation. C'est le sujet auquel se sont intéressés Fabien Vinckier et Raphaël Gaillard, chercheurs de l’hôpital Sainte Anne, de l’Inserm et de l’Université Paris Descartes, en collaboration avec Mathias Pessiglione chercheur Inserm au sein de l’Institut du Cerveau et de la Moelle à la Pitié–Salpêtrière, AP-HP, et Paul Fletcher, de l’Université de Cambridge en Grande Bretagne.  Cette étude parue dans Molecular Psychiatry  révèle que la capacité à adapter nos décisions à l’incertitude inhérente à tout choix serait perturbée dans les premiers temps de la psychose.

Vous pourrez télécharger le communiqué de presse en cliquant sur le lien à la fin de ce message.

Cliquez ici pour visualiser la pièce jointe : CP_gaillard_25062015_vf.pdf